Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Flux financiers et marchés émergents en Asie

Piéter Van Dijk Économiste, IHS et Professeur associé, Faculté d’économie, Université Erasmus, Rotterdam


Les flux de capitaux vers les pays en voie de développement ont considérablement augmenté jusqu'à atteindre 285 milliards de dollars, en 1996. Compte tenu de la crise actuelle en Asie du sud-est, le chiffre attendu pour 1997 pourrait être légèrement inférieur »rieur. Dans cette contribution, le rôle des marchés de capitaux nationaux et internationaux est décrit et l'on analyse les facteurs ayant une influence sur l'augmentation des flux. Trois tendances se font jour. En premier lieu, les flux de capitaux privés deviennent plus importants que le capital public fourni dans le cadre de la coopération pour le développement. En deuxième lieu, le capital privé n'est pas simplement en train d'aller vers n'importe quel pays ou secteur. Les secteurs les plus prometteurs dans les pays en développement les plus dynamiques sont généralement visés. En troisième lieu et dernier lieu, il est nécessaire de réformer les systèmes financiers de l'Est Asiatique. Les gouvernements de cette région ont besoin d'agir rapidement pour renforcer leurs systèmes financiers afin de soutenir la croissance et d'appuyer leur intégration dans l'économie mondiale. Il est possible de promouvoir un système bancaire sûr et sain moyennant l'ouverture des marchés à une concurrence accrue et en imposant des normes plus élevées de supervision prudentielle, de comptabilité et de gouvernement d'entreprise.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+