Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Les investisseurs institutionnels étrangers : vers la fin du capitalisme à la française ?

Daniel Baudru
Med Kechidi
Xavier Dupont


Le système des participations croisées, trait dominant de l'organisation du capitalisme français, avait pour première motivation d'assurer aux grands groupes de sociétés un actionnariat stable et une certaine protection vis à vis de l'influence du capital étranger. Cet article montre que ce mode d'organisation des relations interfirmes est en voie de délitescence du fait de l'arrivée massive des investisseurs étrangers, notamment des fonds de pensions anglo-saxons, dans le capital des principales sociétés du CAC 40. Nous montrons que la mise en œuvre de principes de corporate governance et les stratégies de valorisation financière vectorisées par les fonds de pensions entrent en forte opposition avec les modes de fonctionnement et d'organisation traditionnellement pratiqués au sein du capitalisme français.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+