Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

L'euro et les enjeux de la politique euro-méditerranéenne

Eric Gasperini CEMAFI, Université de Nice-Sophia Antipolis; Université de Gènes
Franco Praussello
Henri Loubergé


Depuis la conférence de Barcelone (1995) la politique méditerranéenne de l'Europe, sans avoir été remise en cause, marque un peu le pas. La création de l'euro aura pour les économies des rives sud et est de la Méditerranée des conséquences multiples et complexes. Il est essentiel , pour l'Europe comme pour ces Pays du Sud de profiter de l'apparition de cette monnaie, à la vocation internationale forte, pour revoir leurs relations économiques et financières et réactiver leur coopération. Cela peut paraître paradoxal dans un contexte de libéralisation financière que les uns et les autres ont adopté . Il est vrai que les flux actuels de la rive nord à la rive sud (aides, mouvements financiers, IDE) demeurent, malgré les efforts réalisés, très insuffisants. L'euro peut contribuer à faire évoluer les relations financières et, pour peu que les uns et les autres le souhaitent ,les rapports d'interdépendance pourraient s'en trouver modifiés.Sans remettre en cause la souveraineté et l'indépendance des politiques macroéconomiques des nations concernées, la constitution d'une vaste zone euro semble possible et souhaitable. Elle nécessite cependant la mise sur pied d'une Organisation Régionale de Coopération Monétaire et Financière dont l'article trace les grandes lignes.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+