La relation banque - PME

Jean-Louis Nakamura Rapporteur au sein du groupe de travail du CNCT sur le financement de l’entreprise, direction de la Prévision


En dépit du très net mouvement de désintermédiation observé depuis le milieu des années 1980, les crédits bancaires occupent une place prépondérante dans le financement des sociétés n'ayant pas accès aux marchés financiers, au premier rang desquelles figurent naturellement l'immense majorité des petites et moyennes entreprises (PME). Cet article tente de rapprocher le discours de nombreux dirigeants de PME, traditionnellement assez critiques à l'égard du comportement des établissements de crédit, d'un certain nombre de faits stylisés ainsi que des principaux enseignements de la littérature économique. Cette dernière s'est abondamment consacrée, non seulement au phénomène de rationnement des emprunteurs comme mode d'équilibre du marché du crédit, mais encore, ces dernières années, à la nature des relations entre les entreprises et les établissements bancaires qui les financent. L'économie industrielle appliquée au secteur bancaire apporte ainsi un éclairage intéressant sur l'influence des " relations de clientèle " sur la capacité des banques à dégager de l'information sur leurs clients et, ce faisant, à réduire l'asymétrie d'information à l'origine du rationnement des emprunteurs.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+