Instabilité financière : comparaison de trois périodes de crise

Nathalie Rey


Les périodes d'expansion des mouvements internationaux de capitaux (1870-1914, l'entre deux-guerres, depuis la fin des années 1970) ont été marquées par des crises financières d'envergure internationale. Quelle que soit la période, l'analyse des crises financières met en évidence une caractéristique commune à ces différentes crises : la volatilité des rendements des marchés des actions. Cette caractéristique principale constitue non seulement un indicateur de crise, mais également un indicateur du degré d'intégration financière atteint par différents marchés boursiers. L'existence de niveaux de volatilité très proches observés sur plusieurs marchés et pour une même période est un indicateur de la réactivité des marchés aux variations des uns et des autres. L'étude de la volatilité des rendements mensuels des marchés des actions réalisée sur trois périodes (1870-1914, 1927-1935, 1961-1998), à partir d'une analyse en composantes principales et de tests de causalité, met en évidence un accroissement des interdépendances de ces marchés en matière d'instabilité financière depuis la seconde moitié des années 1980. Si l'on raisonne en terme de volatilité des marchés des actions, le degré d'intégration financière est désormais élevé et, par conséquent, l'instabilité financière internationale est forte.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+