Encore de sérieuses zones d'ombre dans nos connaissances

André Babeau * Professeur honoraire des universités. Contact : andre.babeau@free.fr.


L'étude des comportements d'épargne et d'accumulation patrimoniale des ménages requiert un nombre considérable d'informations. Celles-ci doivent être harmonisées d'un pays à l'autre. Malgré les progrès effectués en Europe avec l'introduction du nouveau système de comptes, des lacunes importantes subsistent. Du seul point de vue macroéconomique, certaines de ces lacunes correspondent à des parties du cadre comptable qui ne sont pas encore documentées : absence d'informations sur les patrimoines non financiers, caractère incomplet des comptes de patrimoines financiers. Certaines lacunes débordent le cadre même des comptabilité nationales : transactions sur les logements anciens, remboursements d'emprunts, distinction dans les contrats d'assurance-vie entre les contrats à taux d'intérêt garanti et les contrats en unités de compte (unit linked).

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+