L'évaluation des fonds propres des sociétés non cotées

Michel Dietsch Institut d’études politiques, université de Strasbourg. Contact : michel.dietsch@unistra.fr.
Laurent Weill
Eugene White


Cette étude évalue le montant des fonds propres des sociétés non cotées dans cinq grands pays européens : l'Allemagne, l'Espagne, la France, l'Italie et le Royaume-Uni. Elle contribue ainsi à une meilleure connaissance de la valeur des patrimoines des ménages détenus sous forme de ces actions. Elle présente une mesure homogène de la valeur comptable des fonds propres des sociétés non cotées, reposant sur l'exploitation de bases de données tant privées que publiques. L'évaluation montre un montant élevé de fonds propres pour les sociétés non cotées en Allemagne. La France, l'Italie et le Royaume-Uni suivent ensuite avec des niveaux similaires, l'Espagne possédant un montant très inférieur. L'évaluation de ces fonds propres aboutit à des montants en adéquation avec l'importance économique des pays, mais également avec l'orientation de leur système financier vers les marchés financiers.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+