Cible de niveau de prix versus cible d'inflation : état des lieux et perspectives

Ludovic Aubert Direction de la Prévision, ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie
Didier Eyssartier Professeur à l’ENSAE et Maître de conférences à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris
Huw Pill


Une Banque centrale doit-elle cibler l'inflation ou plutôt le niveau des prix afin de maximiser le bien-être social ? Cet article fait un point sur cette question qui s'est essentiellement posé, dans un cadre nouveau keynésien, caractérisé par la présence de rigidités nominales et d'anticipations rationnelles. Tout d'abord, cet article expose les mécanismes inhérents aux deux types de cible. Puis il donne un rapide aperçu des enjeux sur lesquels les études sur ce thème se sont principalement concentrées. Les auteurs introduisent ensuite la notion de crédibilité de la politique monétaire dans un environnement nouveau keynésien dont une bonne compréhension est nécessaire à l'intuition des résultats sur le choix de la cible. Enfin, la discussion est élargie en introduisant différents aspects complémentaires susceptibles d'être résolus plus efficacement sous une cible de niveau de prix.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+