L'avenir des institutions financières mutualistes
En France, les institutions coopératives et mutualistes sont un indéniable succès économique : elles représentent près de 60 % des dépôts bancaires, assurent un véhicule sur deux, près d'une habitation sur deux, une complémentaire santé sur deux. Cette réussite tient à de nombreux facteurs : forte implantation locale, compétitivité tarifaire… Les détracteurs ne manquent pas de rappeler que, pendant longtemps, les institutions mutualistes, en particulier bancaires, ont bénéficié de privilèges qui étaient autant de distorsions de concurrence. Néanmoins, ces privilèges ont disparu depuis plus de quinze ans, et ne peuvent donc expliquer la persistance et la constance de la réussite du secteur mutualiste et coopératif.

Paradoxalement, alors même que ce " modèle " mutualiste démontre que son succès ne reposait pas sur des privilèges accordés par un État bienveillant, il est amené à se remettre en question. En effet, un fort mouvement de démutualisation (i.e la transformation d'une société mutuelle en une société par actions), venu des pays anglo-saxons, est apparu depuis quelques années. Cette tendance provoque en France des réactions contrastées, et amène à s'interroger sur l'avenir du mutualisme, en tout cas sous sa forme actuelle. Plus fondamentalement, cette évolution invite à se poser une question simple : peut-il y avoir coexistence du modèle capitaliste et du modèle mutualiste, ou l'un des modèles doit-il s'imposer irrémédiablement ?

L'ambition de ce numéro spécial de la Revue d'économie financière est d'aborder les différents aspects de ces questions, et de rendre compte de la diversité des approches. Les problèmes se posent en effet en termes différents selon que l'on s'intéresse à la banque, à l'assurance ou à la santé. Par ailleurs, cette problématique ne saurait être réduite à un débat franco-français, et il nous a semblé indispensable de donner une perspective européenne à ce numéro. Nous avons aussi souhaité apporter un éclairage historique, qui expose les origines et les facteurs qui ont contribué à l'émergence du secteur mutualiste. Enfin, plus largement, et fidèle en ce sens à la tradition de la Revue, nous avons voulu donner la parole aux différents acteurs : présidents de mutuelles, syndicalistes, universitaires et professionnels.

La première partie de ce numéro spécial dresse un état des lieux du secteur mutualiste, de son essor au XIXème siècle aux phénomènes de démutualisation récents. Elle se concentre sur quelques aspects fondamentaux : quelles sont les racines, philosophiques et historiques, du mutualiste ? Comment s'est-il développé ? Quel est son poids économique ? Le statut mutualiste est-il un handicap ou au contraire une force ? Dans une deuxième partie, les différentes contributions débattent des réponses possibles, et esquissent les perspectives futures, que ce soit dans le domaine du rapprochement du secteur mutualiste et capitaliste, de la croissance externe ou de l'internationalisation.

REF 67 L'avenir des institutions financières mutualistes

publication : mars 2002 302 pages

Avant-Propos accès libre

Editorial accès libre

Les banques de l'économie sociale en France : perspectives historiques accès libre

drapeau français uk flag

À la fin du XIXème siècle, certains secteurs de l'économie française n'ont pas accès à la banque et se trouvent entravés dans leur développement. À la fin du XXème siècle, les banques de l'économie sociale représentent le secteur majeur de l'économie financière française. Spécialisées dans la banque de détail, elles se sont bien adaptées à la bancarisation de la société française. Alors qu'à la fin du XIXème siècle le secteur bancaire de l'économie sociale ne représentait […]

Classification JEL : G12 L2 N2


André Gueslin

Format PDF Lire l'article

La banque mutuelle : de l'utopie au marché des capitaux - Le cas britannique accès libre

drapeau français uk flag

La banque mutuelle a des racines idéologiques importantes dans les mouvements sociaux français. Toutefois, si ces traditions idéologiques ont été un important facteur dans le développement de la banque mutuelle, elles ne l'ont pas préparée à un monde dans lequel les marchés de capitaux offrent, grâce à la spéculation financière, des solutions alternatives d'accumulation financière et de liquidités. En analysant le cas britannique, cet article soutient que les banques mutuelles, bien […]

Classification JEL : G21 G3 L2


Jan Toporowski

Format PDF Lire l'article

Les banques du secteur coopératif allemand : dans le prolongement d'un avantage comparatif déclinant ? accès libre

drapeau français uk flag

Les banques coopératives sont généralement considérées comme l'un des trois piliers du secteur allemand de la banque universelle. Cependant, au cours de la dernière décennie, on a commencé à débattre de l'avenir des banques coopératives. En effet, les principes de base des banques coopératives ont été considérés comme moins rentables. Dans cet article, l'auteur décrit brièvement le contexte historique des banques coopératives en Allemagne, et de leurs caractéristiques distinctives. […]

Classification JEL : G21 G3 L2


Hans-Helmut Kotz Joachim Nagel

Format PDF Lire l'article

Les banques coopératives européennes : bilan et perspectives accès libre

drapeau français uk flag

En Europe, les réseaux coopératifs constituent des acteurs majeurs du paysage bancaire. Un des défis de ces réseaux tient à la recherche d'une optimisation de leur mode de fonctionnement. Cette recherche passe par la centralisation des fonctions de back-office, l'harmonisation des systèmes de traitement de l'information et des outils de mesure du risque, la définition d'une politique commerciale commune et la standardisation des produits distribués. Plusieurs modes de croissance sont aujourd'hui […]

Classification JEL : G21 L2


Sylvie Dalmaz

Format PDF Lire l'article

Banques mutualistes et systèmes financiers : une analyse comparative Allemagne, Grande-Bretagne, France accès libre

drapeau français uk flag

Selon la littérature récente, les banques mutualistes seraient caractérisées par un objectif d'utilité sociale par opposition à l'objectif de rentabilité des banques ordinaires. Nous confrontons cette perspective à l'analyse des banques mutualistes de trois économies européennes (allemande, britannique, française) qui présentent chacune de fortes spécificités. Dans ces trois cas les banques mutualistes représentent des parts significatives du chiffre d'affaires bancaire et une rentabilité […]

Classification JEL : G21 L2


Agnès Labye Christine Lagoutte Françoise Renversez Elizabeth Kremp

Format PDF Lire l'article

La démutualisation accès libre

drapeau français uk flag

La démutualisation désigne le processus par lequel une société mutuelle change de statut juridique et se transforme en société cotée. La loi britannique de 1987 a probablement facilité l'essor de ce mouvement. A contrario, en France, le " verrou juridique " empêche de démutualiser au sens strict. Cependant, l'aspect réglementaire ne saurait être une explication suffisante, s'il n'existe pas des incitations économiques pour profiter de ce cadre juridique. Les motivations économiques […]

Classification JEL : G21 G21 L2


Stéphane Mottet

Format PDF Lire l'article

Les facteurs de différentiation des banquiers mutualistes et commerciaux en matière de financement des PME accès libre

drapeau français uk flag

L'objet de cet article est de rechercher les facteurs qui différencient les chargés de clientèle des banques mutualistes des chargés de clientèle des banques commerciales en matière de financement des PME. Ces facteurs de différenciation sont identifiés à partir des réponses obtenues dans le cadre d'une enquête auprès d'un échantillon représentatif selon le type de banque de la population des chargés de clientèle PME de la région Basse-Normandie. Les méthodes d'analyse des données […]

Classification JEL : G21 D82 L31 C42


Sylvie Cieply Rafik Abdesselam Nicolas Le Pape Pierre Sicsic

Format PDF Lire l'article

Le statut de coopérative est-il source d'efficacité dans le secteur bancaire ? accès libre

drapeau français uk flag

La littérature retient deux critères de différentiation entre le statut bancaire de coopérative ou de SA : la notion d'intérêt commun et la structure de propriété. Le premier semble mal adaptées aux coopératives françaises, car leur taille et leur champ d'activité n'ont pas été contraints par l'existence d'un intérêt commun aux sociétaires, et parce qu'elles se situent sur un marché très concurrentiel et peu segmenté. Le deuxième semble prééminent. Dans une coopérative bancaire, […]

Classification JEL : G21 L2


Emmanuelle Gurtner Mireille Jaeger Jean-Noël Ory

Format PDF Lire l'article

La " governance " des systèmes bancaires mutualistes et coopératifs en Europe accès libre

drapeau français uk flag

Les éléments particuliers de la governance coopérative ont été largement identifiés, débattus et réinterprétés à partir du cadre conceptuel de la théorie des contrats et de l'information. Le présent travail, qui se limite à examiner le phénomène de la coopération dans le domaine bancaire, a un double objectif : il vise, d'une part, à définir le cadre théorique général de la governance des groupes et des réseaux bancaires coopératifs et, d'autre part, à repérer quelques modèles […]

Classification JEL : G21 G3 L2


Roberto Di Salvo

Format PDF Lire l'article

La gouvernance des entreprises d'assurance : les atouts des formes mutuelles accès libre

drapeau français uk flag

Les mutuelles et les sociétés de capital-actions combinent de façon différente les mécanismes de gouvernement d'entreprise que ce soit pour des raisons d'organisation de la propriété ou de réglementation. La réflexion sur ce thème privilégie le capital financier dans le processus de création de valeur. Aussi la forme mutuelle semble-t-elle moins efficace que la société par capital-actions. Or, la primauté donnée au capital financier rend peu adaptés les outils de gestion du capital […]

Classification JEL : G21 G3 L2


Fabrice Roth

Format PDF Lire l'article

Les spécificités du statut mutualiste dans le secteur des assurances accès libre

drapeau français uk flag

Cette interview de Roger Belot, Président directeur général de la Maif, revient sur l'avenir du mutualisme en France et en Europe, en particulier dans le secteur des assurances. Roger Belot nous présente son point de vue quant aux atout des entreprises mutuelles face à la concurrence des sociétés d'assurance classiques, face à la réglementation européenne dictée par Bruxelles. Par ailleurs, il nous renseigne sur les stratégies de développement que peuvent envisager les mutuelles afin […]

Classification JEL : G22 L2


Roger Belot

Format PDF Lire l'article

L'évolution récente et l'avenir du mutualisme dans le domaine de la santé en France accès libre

drapeau français uk flag

En France trois acteurs - la mutualité, les institutions de prévoyance et les assurances - agissent en complément du régime de Sécurité sociale. Le " complémentaire " est souvent envisagé comme un enjeu secondaire. En réalité, il joue un rôle premier pour l'évolution de l'ensemble du système de protection sociale et de santé. Après avoir longtemps cru que l'État jouait le rôle de chef d'orchestre, on s'aperçoit à présent que chacun des acteurs présents dans le système a une […]

Classification JEL : G22 L2


Daniel Le Scornet

Format PDF Lire l'article

" Services limités ou responsabilités limités ? " : le mutualisme de la sphère financière française en proie à la banalisation accès libre

drapeau français uk flag

Cet article fait, tout d'abord, l'état des lieux du mutualisme dans la sphère financière française. Ses excellents résultats constitueraient la meilleure façon de refuser toute " démutualisation ". Paradoxalement, l'attachement à leurs valeurs traditionnelles n'a pas empêché les établissements mutualistes de se précipiter vers les marchés de capitaux, y compris pour organiser la croissance externe par échanges de titres. La deuxième partie de ce texte s'interroge sur la nécessité […]

Classification JEL : G21 G22 L2


Michel Roux

Format PDF Lire l'article

Cotation en Bourse et perspectives européennes : la cas du Crédit Agricole accès libre

drapeau français uk flag

Cette interview de René Carron, Président de la Fédération Nationale du Crédit Agricole, et Pierre Bastide, Secrétaire général de la Fédération Nationale du Crédit Agricole, revient sur la cotation en Bourse du Crédit Agricole, le 14 décembre 2001, et les moyens à disposition des sociétés mutualistes en matière de croissance. René Carron et Pierre Bastide commentent les perspectives ouvertes par cette opération, les problèmes de gouvernance liés et les rapprochements possibles […]

Classification JEL : G19 G21 L2


René Carron Pierre Bastide Alexandre Profit

Format PDF Lire l'article

Le statut mutualiste est-il un frein à la croissance ? accès libre

drapeau français uk flag

Cette interview de Jean Azema, Directeur général de Groupama, revient sur le statut des sociétés mutualistes en France et en Europe, plus particulièrement de Groupama. Jean Azema nous donne également son point de vue sur les moyens à disposition des mutuelles pour favoriser leur croissance, tout en conservant leur spécificité. […]

Classification JEL : G19 G22 L2


Jean Azéma

Format PDF Lire l'article

Les Caisses d'épargne : un nouvel acteur dans le monde coopératif accès libre

drapeau français uk flag

C'est autour de l'idée mutualiste que l'entreprise coopérative se crée et se développe. Or, le groupe Caisse d'Épargne accède au statut coopératif un siècle et demi après sa création. La loi de réforme du 25 juin 1999 marque ainsi une nouvelle ère pour le groupe Caisse d'Épargne qui devient un acteur à part entière du monde coopératif. C'est cette expérience, à la fois originale et unique qui est illustrée à travers cet article. […]

Classification JEL : G21 L2


Nicole Moreau Naziha Boukhorssa Florence Thibault

Format PDF Lire l'article

Le secteur mutualiste et coopératif financier : quel devenir ? accès libre

drapeau français uk flag

L'analyse de l'auteur sur l'évolution du secteur mutualiste s'inscrit dans une vision pluraliste des formes d'organisation des entreprises et des contenus économiques, sociaux et démocratiques qu'elles tentent de mettre en œuvre. En cela, le secteur mutualiste et coopératif constitue une voix alternative à une gestion économique et financière " ultra- libérale " et peut constituer une des formes de régulation du marché par un rôle plus important confié aux sociétaires ou coopérateurs […]

Classification JEL : G21 L2


Jean-Jacques Surzur

Format PDF Lire l'article

Articles divers

Quelle était la gravité de la crise boursière de Septembre 2001 ? Construction d'un indice de crise et mise en perspective des dernières turbulences accès libre

drapeau français uk flag

Les événements récents ont montré l'intérêt d'une mesure de la turbulence sur les marchés financiers. Les mesures classiques de volatilité ne permettent pas en effet de capter parfaitement les comportements et horizons hétérogènes des intervenants sur le marché. Nous appliquons ici une approche multidimensionnelle qui ne dépend pas du choix d'une fréquence d'observation particulière. Cette mesure - par analogie avec l'échelle de Richter qui caractérise les séismes - est graduée […]

Classification JEL : G1 G14


Bertrand Maillet Thierry Michel Bruno Crepon

Format PDF Lire l'article

La présence des investisseurs institutionnels étrangers dans les grandes entreprises françaises : logique financière ou logique industrielle ? accès libre

drapeau français uk flag

Cet article résume une recherche sur la présence importante, mais inégale, d'investisseurs institutionnels étrangers dans le capital social des grandes entreprises françaises. Les études précédentes n'ont pas mis en évidence de relations non équivoques entre le niveau de rentabilité des entreprises et la présence des investisseurs institutionnels étrangers. Ils pourraient alors être plus guidés par les choix et orientations stratégiques des entreprises que par une exigence de rentabilité […]

Classification JEL : G1 G23


Michel Delapierre Charles-Albert Michalet Bernadette Madeuf Christian Milelli Renaud Meary Patrick Pillon

Format PDF Lire l'article
Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+