Les modes d'équilibrage des systèmes de retraite : éléments analytiques du débat

Didier Blanchet INED/INSEE et CREST/DELTA


On analyse les quatre modes principaux d'équilibrage des retraites face aux changements démographiques à venir. Ne jouer que sur le niveau de vie relatif des retraités conduirait à l'abaisser considérablement. Ne jouer que sur la hausse des cotisations semble plus envisageable, mais ce serait au détriment d'autres besoins collectifs, et on ne peut garantir que cette politique serait neutre pour l'emploi. La capitalisation consiste à anticiper la hausse de l'effort contributif : son seul avantage est que l'effort requis sera plus faible à long terme si le rendement du capital est durablement supérieur à la croissance économique. Remonter l'âge de la retraite, pour finir, serait une réponse logique à l'allongement de la durée de vie mais ne jouer que sur cet instrument supposerait, là encore, un ajustement considérable. Au final, la réponse aux contraintes démographiques jouera probablement sur un panachage des quatre outils.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+