Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Contrôle des flux de capitaux : faut-il garder l'esprit ouvert à cet égard ?

Kenneth S. Rogoff


Dans quelques-unes de ses missions routinières de surveillance, au milieu des années 1990, et dans certains de ses conseils d'assistance technique, le FMI n'a pas averti assez énergiquement les pays dont le système financier était fragile et le cadre macroéconomique inadéquat qu'ils s'ouvraient trop rapidement aux emprunts à l'étranger à court terme. Aujourd'hui, chacun convient qu'une stratégie plus éclectique est nécessaire pour la libéralisation des mouvements de capitaux. Mais laquelle ? Comment les pays en développement peuvent-ils s'abreuver à la source des marchés de capitaux internationaux sans s'y noyer ? C'est à ces questions que cet article tente de répondre en analysant les flux de capitaux à contrôler et ceux à encourager, puis en préconisant des mesures très ciblées et temporaires afin de freiner les entrées ou sorties massives temporaires de dettes.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+