Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Le risque systémique dans la finance libéralisée

Michel Aglietta Professeur émérite d'économie, Université Paris Nanterre ; conseiller scientifique, CEPII et France Stratégie. Contact : michel.aglietta@cepii.fr.


Le risque systémique peut provenir de la contagion déclenchée par un choc exogène ou être engendré dans le cycle financier de manière endogène par l'interaction du crédit et du mouvement des prix des actifs. La gestion du risque fondée sur l'utilisation de la VaR et dans les transferts des risques de marché et de crédit par les produits dérivés a accru l'importance du second type de risque systémique. Une interdépendance stratégique s'est ainsi nouée dans le système financier international entre les banques et les non banques. Elle entraîne le risque systémique lorsque les conditions macroéconomiques du cycle se retournent. Les Banques centrales devraient construire des indicateurs macroéconomiques avancés de l'accumulation des fragilités financières dans la phase montante du cycle et élaborer des tests de stress macroéconomiques pour tenter de déceler la formation d'interdépendances stratégiques sur des marchés critiques. L'aptitude à maintenir le système financier liquide s'impose après le retournement du cycle des prix d'actifs.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+