Réflexions à propos de la juste valeur : l'ambition des comptables n'est-elle pas démesurée ?

Philippe Danjou International Accounting Standards Board (IASB).


L'adoption des normes IFRS par l'ensemble des entreprises européennes cotées, à partir du début de 2005, présentera sans aucun doute de nombreux avantages pour les investisseurs. En contrepartie des avantages substantiels attendus de cette harmonisation internationale et mondiale, il ne faut pas se cacher que les difficultés seront nombreuses et que la complexité de l'exercice ne doit pas être sous-évaluée. La première difficulté est inhérente à tout changement d'envergure : temps d'adaptation des systèmes d'information, besoin de formation des personnels à tous les niveaux, refonte des habitudes en matière de communication financière externe, adaptation des contrats de prêt avec les établissements financiers en présence de clauses liées à la situation ou aux ratios financiers.
Mais il est d'autres difficultés qui risquent d'apparaître et qui pourront impliquer de profonds changements des habitudes au sein de l'entreprise. En effet, la mesure comptable de la performance de l'entreprise va probablement être profondément modifiée par l'entrée en vigueur des nouvelles normes, et risque de se dissocier de la mesure de performance à l'usage des dirigeants et de leurs équipes.
Le présent article a pour objet de souligner certaines évolutions en cours ou prévues, et d'en mettre en évidence les conséquences envisageables.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+