Les critères de Maastricht sont-ils trop sévères ?

György Szapary


Dans cet article, l'auteur passe brièvement en revue les conditions préalables d'une participation à une union monétaire, afin d'analyser les raisons économiques qui permettraient aux PECO de rejoindre l'UEM plus tôt et non plus tard. La première partie de cet article examine dans quelle mesure les PECO présentent les caractéristiques d'une zone monétaire optimale ; dans la seconde section, les principaux avantages et principaux risques d'une participation à l'Union monétaire sont analysés ; la troisième section étudie la situation de la Hongrie au regard des critères de Maastricht ; la quatrième section aborde les craintes qui semblent exister au sein de l'UEM à propos de l'élargissement de l'Union monétaire aux PECO.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+