Concurrence et concentration bancaires en Europe

Esther Jeffers ** CRIISEA, Université de Picardie Jules Verne. Contact : esther.jeffers@u-picardie.fr.
Valérie Oheix EconomiX, université Paris Ouest Nanterre La Défense et CNRS.
Patrick Criqui


Le processus de concentration du secteur bancaire est un phénomène avéré en Europe. La majeure partie des rapprochements demeure cependant cantonnée au niveau national et aucune fusion paneuropéenne d'envergure n'a eu lieu. L'objet de cet article est tout d'abord d'analyser les logiques industrielles ainsi que les déterminants théoriques qui permettent d'expliquer ces regroupements. Il s'agit ensuite d'identifier les facteurs qui tendent à accélérer ou au contraire à freiner l'intégration bancaire, en distinguant ceux qui relèvent d'une acquisition de ceux qui se manifestent lors de la création d'une nouvelle banque. Enfin, on s'interroge sur le rôle joué par les règles de contrôle des concentrations bancaires. Il ressort de cette analyse que le secteur bancaire européen reste très fragmenté par les spécificités nationales, notamment réglementaires, qui amènent les banques européennes à favoriser une stratégie de défense de leurs positions sur leur marché national.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+