Conséquences des réformes comptables et prudentielles sur le pilotage des banques

Michel Guidoux


En même temps que les Autorités de surveillance envisagent de réformer les normes de fonds propres des banques, les normalisateurs comptables préparent un nouveau référentiel pour l'établissement des comptes consolidés des établissements cotés.
Bien que ces réformes semblent avoir leur propre logique, elles sont inspirées par des principes communs. Afin de s'y conformer, les banques vont enrichir considérablement leur dispositif de gestion des risques et leur système comptable. Ainsi, elles pourront améliorer la performance de leur gestion en se dotant de nouveaux instruments de pilotage de leurs activités.
La communication financière constitue un des aspects essentiels de ces réformes, notamment la communication sur les risques plus détaillée requise par le Comité de Bâle. L'article met en lumière certaines des interrelations nouvelles qui existeront entre les futures exigences de communication et les choix de gestion opérés par les établissements.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+