La solvabilité des banques japonaises : situation actuelle et enjeux

Alexis Boher


Depuis les années 1990, les banques japonaises rencontrent de graves difficultés en raison des lourdes pertes générées par la dégradation substantielle de la qualité des risques. Leur solidité financière a été fragilisée. Pour autant, le système bancaire japonais a réussi jusqu'à présent à s'adapter, sous la pression des pouvoirs publics, sans remettre en cause fondamentalement ses caractéristiques essentielles. La restructuration des grands groupes bancaires engagée depuis trois ans est loin d'être achevée aujourd'hui.
L'exercice 2003 devrait être déterminant pour l'avenir du système bancaire japonais. La capitalisation des banques se dégrade sensiblement et apparaît plus que jamais fragile. Les ratios de solvabilité, qui ont été globalement maintenus au-delà de 8 % grâce à la contraction du volume des actifs, ne suffisent plus à garantir la stabilité du système bancaire, laquelle dépend largement des dispositifs publics de garantie, d'intervention et de soutien.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+