Quelle réglementation du capital bancaire pour les pays en développement ?

Daoud Barkat Daoud


Cet article se propose d'analyser l'efficacité de la supervision du capital pour contrôler le risque bancaire dans les PED. On montre que la simple transposition des dispositifs élaborés dans les pays industrialisés rencontre des difficultés dans ces pays. On s'interroge ensuite sur les implications du nouvel accord de Bâle pour les PED. On soutient d'une part, que l'approche des notations externes y apparaît comme la seule alternative réglementaire, mais qu'elle est une solution imparfaite. D'autre part, l'adoption du nouvel accord est susceptible de modifier les canaux de financement dans les PED. Au total, nous suggérons que la transition vers le nouvel accord, doit s'accompagner d'un certain nombre de mesures complémentaires.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+