Hétérogénéité des croyances, prix du risque et volatilité des marchés

Elyes Jouini * PSL, Université Paris-Dauphine. Contact : jouini@ceremade.dauphine.fr.Cet article revisite très largement un article publié dans cette même revue (Jouini et Napp, 2004).
Clotilde Napp
Benoît Lefèvre


Le but de cet article est d'analyser les conséquences de l'introduction de croyances subjectives hétérogènes dans le modèle d'équilibre standard. Plus précisément, en partant d'un marché avec croyances hétérogènes, nous tenterons de répondre aux questions suivantes : 1- est-il possible de définir une croyance de consensus, c'est-à-dire une croyance qui, si elle était commune à tous les individus, produirait les mêmes prix d'équilibre et les mêmes volumes d'échange que dans l'économie initiale ? 2- est-il encore possible dans un tel contexte de définir un agent représentatif ? 3- quel est l'impact de l'hétérogénéité des croyances sur la prime de risque (ou le prix du marché du risque) ? 4- quel est l'impact de l'hétérogénéité des croyances sur les taux d'intérêt ? 5- quel est l'impact de l'hétérogénéité des croyances sur le prix des actifs financiers et sur leur volatilité ?

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+