Assurance maladie : Financement collectif et régulation par le marché ?

Michel Grignon Department of Economics, McMaster University, Hamilton


Cet article justifie l'idée d'un financement collectif et obligatoire des dépenses de soins, en rappelant les deux arguments sur lesquels elle est fondée (efficacité et équité), puis en tentant de répondre aux trois tendances visant aujourd'hui à en limiter le champ (définition du panier d'une part, concurrence gérée de l'autre), voire à la remettre totalement en cause (compte d'épargne médical). L'auteur développe ensuite l'idée qu'une forme de marché pourrait utiliser ces ressources collectives. Il tente de montrer comment et pourquoi cela pourrait améliorer la régulation. Il y a là une sorte d'optimum, mais il n'est pas certain que les transactions nécessaires pour y accéder n'excède pas en coûts les gains retirés du passage de notre situation actuelle à la situation optimale. Finalement, cet appel au marché serait une manière d'éviter les questions fondamentales : quelles relations entretiennent les patients avec les producteurs de soins ? Comment voient-ils leur métier ?

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+