La Chine comme bouc émissaire de la dégradation de l'industrie américaine

Patrick Artus Chef économiste, Natixis, groupe BPCE ; professeur associé, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Contact : patrick.artus@natixis.com.


Les États-Unis accusent régulièrement la Chine de pratiques commerciales déloyales : sous-évaluation du yuan, avec les interventions de change, dumping à l'exportation pour un certain nombre de produits. Ces accusations sont-elles légitimes, ou au contraire sont-elles une manière de cacher le mauvais état de l'économie américaine ? Le déficit commercial bilatéral des États-Unis avec la Chine vient-il donc des pratiques ou politiques économiques anormales de cette dernière, ou de la mauvaise situation de l'industrie américaine, en dehors de l'industrie des nouvelles technologies ? Nous montrons que la seconde hypothèse est nettement plus vraisemblable. La Chine serait donc un bouc émissaire visant à cacher cette faiblesse structurelle de l'économie américaine.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+