Le poids des créances douteuses dans l'économie chinoise : existe-t-il un risque systémique ?

Johanna Melka
Weihong Xu
Philippe Frouté


Le poids des créances douteuses en Chine est estimé à 391 Md$ (y compris créances détenues par les autorités de défaisance). Aujourd'hui, les créances douteuses ne constituent pas un gros problème. Le risque de crise financière est exclu. L'économie chinoise dispose de ressources financières suffisantes pour recapitaliser les banques en cas de besoin. Toutefois, l'ouverture aux banques étrangères fin 2006 va fragiliser le système bancaire. À cet horizon, si les bilans des banques chinoises ne sont pas sains, l'épargne domestique risque de se précipiter vers les banques étrangères. Par ailleurs, les ressources financières des autorités vont être de plus en plus utilisées à d'autres fins, notamment le développement de la Sécurité Sociale et des retraites. Les pratiques bancaires doivent être modifiées, une véritable gestion du risque de crédit doit être menée et pour cela les autorités chinoises comptent sur un transfert de savoir-faire des banques étrangères.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+