Perspectives du secteur bancaire : déconstruction et reconfiguration

Hans Helmut Kotz


Pour les investisseurs individuels, les banques sont des organismes de placement qui proposent accessoirement des services supplémentaires. Pour les emprunteurs potentiels, les banques constituent une source de financement parmi d'autres, du moins pour les plus importants d'entre eux. A ce titre, les banques offrent des produits fortement intégrés dont les caractéristiques économiques sous-jacentes tendent à se désintégrer.
Cependant, il n'y a pas de logique inexorable conduisant à la mort des banques. Pour les situations difficiles à évaluer ainsi que pour les besoins des particuliers représentatifs, la commodité et la confiance sont essentielles. Toutefois, compte tenu de l'évolution du contexte réglementaire et technologique, les structures institutionnelles existantes risquent d'être mises à mal. C'est particulièrement vrai en Europe, où, en raison du marché et de la monnaie uniques, les obstacles à la réalisation d'opérations intra-européennes tendent à disparaître.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+