Les enjeux de la multigestion

Daniel Roy


La montée en puissance de la multigestion semble inéluctable. Elle s'inscrit dans un processus plus global de développement des architectures ouvertes, aux dépens du schéma européen traditionnel de l'intégration verticale. Et constitue l'une des réponses du secteur de la gestion d'actifs à la profonde mutation industrielle qu'il subit depuis le début des années 2000. Aux « producteurs » poussés à se spécialiser sur leur cœur de métier, elle a vocation à offrir des nouveaux débouchés. Aux investisseurs finaux, et à leurs intermédiaires distributeurs, sa capacité à sélectionner les fonds en fonction de la qualité de leur gestion, à les assembler dans un schéma optimisé d'allocation d'actifs, et à contrôler la combinaison ainsi obtenue, fournit un outil idéal d'externalisation d'actifs. En ce sens, la multigestion est la forme d'architecture ouverte la plus adaptée aux attentes du plus grand nombre.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+