Efficience des marchés : un siècle après Bachelier

Alexander S. Sangare


Un siècle après la publication de la thèse de Bachelier, la théorie de l'efficience des marchés a connu un développement prodigieux au cours des dernières décennies au point de rendre floues les frontières entre les disciplines mathématiques, économiques, managériales et psychologiques. Curieusement, la théorie se nourrit de ses propres contradictions : les résultats se disent et se contredisent au gré des approches analytiques et empiriques. Nous avons revu l'évolution de cette prolifique littérature qui ne semblait plus cadrer avec la classification traditionnelle de Fama. La typologie générale que nous proposons canalise les recherches dans ce domaine en 3 paradigmes : l'efficience informationnelle, l'efficience fondamentale et l'efficience allocationnelle. Bien que n'étant pas indépendants, ces 3 paradigmes correspondent à des approches différentes pour répondre à une même question : les marchés financiers sont-ils efficients ?

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+