Monnaies parallèles provinciales et fédéralisme budgétaire en Argentine

Stéphane Colliac


L'Argentine a connu, à partir de juillet 2001, un phénomène massif d'émission de monnaies parallèles provinciales. Cette émission découle de l'imparfaite organisation du fédéralisme budgétaire argentin. Dans ce cadre, la séparation des pouvoirs entre l'État et les provinces est déséquilibrée, puisque les provinces ont une influence sur des sujets qui relèvent normalement du pouvoir fédéral. Le pouvoir excessif des provinces se traduit par une concurrence monétaire récurrente qui affaiblit la monnaie nationale et qui n'est que le reflet d'un éclatement institutionnel. Les bons monétaires, émis par les provinces, ont assuré une fonction partielle de moyens de paiement. D'aucuns ont pu voir dans les monnaies parallèles, la solution pour définir le nouveau régime monétaire. Il faudrait plutôt s'attaquer aux incohérences institutionnelles du fédéralisme argentin, afin d'assurer la viabilité du nouvel ordre monétaire.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+