"Currency Board" versus change géré ? Un bilan des stratégies de Hong Kong et de Singapour

Hua Cheng


Selon certains économistes, en raison de la libéralisation des mouvements de capitaux et de la globalisation financière, les petites économies ouvertes devraient choisir une solution dite « en coin » : un taux de change irrévocablement fixe (par la dollarisation ou un Currency Board), ou un taux de change flottant. Reste à déterminer quel régime est plus approprié aux petites économies ouvertes de l'Asie. Pour répondre à cette question, nous comparons les expériences de Hong Kong et de Singapour sur le long terme, et en particulier pendant la crise financière asiatique. Il ressort de l'étude que le système de change flexible mais géré de Singapour a été plus performant que le Currency Board de Hong Kong.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+