Avenir des Bourses : les attentes des émetteurs

Alain Joly


L'existence d'une Place boursière paneuropéenne pourrait être bénéfique pour tous ses usagers, à condition que leurs préoccupations soient prises en compte. Le caractère quasi-public des services rendus par les Bourses doit être préservé tant dans l'intérêt des émetteurs, des investisseurs que des intermédiaires. Entre autres, la compétitivité des prix est un sujet d'inquiétude, de même que la liquidité, en particulier pour les petites et moyennes entreprises. Les transactions et opérations devraient s'effectuer dans une plus grande transparence. Il en va de même pour la détermination des indices, pour laquelle les émetteurs devraient avoir voix au chapitre. La Bourse consolidée nécessiterait un cadre réglementaire et de surveillance clair au niveau européen, en particulier pour les services de post-trading, de façon à ne pas menacer la stabilité des marchés financiers, ni la réussite de leur intégration. Les émetteurs doivent être activement impliqués dans ce processus.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+