Autorégulation et contrôles opérationnels : réflexions sur la surveillance des produits dérivés négociés sur les marchés réglementés

Andrea Corcoran


Les structures des marchés de capitaux et des produits dérivés étant devenues électroniques, à but lucratif, démutualisées, souvent cotées en Bourse, le rôle d'autorégulation des marchés, là où il existait, a été remis en question. Cet article propose au débat l'opinion - fondée sur l'expérience américaine passée - que, lorsqu'elle était correctement supervisée, l'« obligation » d'autorégulation a été déterminante pour la responsabilité des marchés d'assurer les contrôles opérationnels et financiers adéquats et l'intégrité et la sécurité du marché. Pour cela, l'auteur décrit l'évolution du marché, les différences entre le comptant et les dérivés, les fonctions d'autorégulation que doivent aujourd'hui assurer les marchés dérivés américains, l'expérience de l'autorégulation, les initiatives d'évaluation actuelles et les améliorations à envisager.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+