Les fonds d'investissement dans les actifs CO2 : état des lieux

Ariane de Dominicis Chef de projet à la Mission climat, Caisse des Dépôts


L'émergence d'une « finance carbone » est basée sur de nouveaux types d'actifs financiers : les actifs CO2, ou « crédits carbone », qui matérialisent des réductions d'émissions. Sur ces nouveaux marchés, les fonds d'investissement, et autres mécanismes d'achat, ont l'avantage de pouvoir regrouper plusieurs acheteurs et de permettre un investissement dans un portefeuille de projets : le risque d'achat est alors mutualisé, et diminué pour les acquéreurs. Les investissements dans des fonds de CO2 connaissent une croissance très forte. Cela signifie qu'un nombre suffisant de projets devra être trouvé pour générer, d'ici à 2012, et pour ces seuls acheteurs, entre 350 et 400 millions de tonnes de CO2 évitées. Cette contrainte semble cependant atteignable, si l'on considère la diversification des actifs recherchés et la multiplication des projets observés aujourd'hui. Le rythme de la création des fonds devra néanmoins se ralentir à terme du fait de la forte incertitude pesant sur l'après 2012.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+