Que faire après Kyoto ? Les principaux enjeux

Aurélie Vieillefosse Chargée de mission effet de serre à la D4E, ministère de l’Écologie et du Développement durable


Les deux principaux enjeux pour la période après Kyoto sont de ramener les Américains dans les négociations et d'associer les pays en développement à l'effort commun de réduction. Les Américains ont aujourd'hui une vision très axée sur la technologie, qui apparaît opposée à celle des Européens axée sur les marchés de permis. Un des enjeux pour le futur est de réconcilier ces deux discours et de développer une vision transatlantique commune sur la façon d'accélérer la recherche sur les technologies propres. En ce qui les pays en développement, l'enjeu principal est d'y accélérer le transfert des technologies propres de façon à infléchir durablement leurs trajectoires d'émissions futures. Le mécanisme de développement propre n'apparaît pas suffisant face à l'ampleur du défi ; de nouveaux instruments ou modalités d'association devront être imaginés pour l'après 2012.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+