État d'avancement des banques françaises en matière de gestion du risque opérationnel

Yacin Mahieddine
Rami Feghali
Yves Marquer
Lola Vallejo
Richard Rosenberg


Les évènements opérationnels ont toujours existé et l'industrie bancaire connaissait leur existence. Des dispositifs de contrôle et de suivi étaient mis en place pour les contenir. Bâle II a toutefois révolutionné la manière d'appréhender ce risque puisque l'objectif de cette réforme a été de transformer un contrôle local de risques diffus et parcellaires en un dispositif global de gestion des risques au même titre que les risques de marché ou de crédit.
Le risque opérationnel est ainsi devenu un sujet de préoccupation majeur pour les banques françaises. Certes, cette préoccupation découle des obligations liées à Bâle II, mais les établissements reconnaîssent que la maîtrise du risque opérationnel représente un enjeu significatif pour réduire les pertes opérationnelles subies et donc les exigences en fonds propres. Toutefois, l'avancement des projets de gestion des risques opérationnels au sein des établissements reste varié.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+