ISR : des fonds français "canada dry"

Michel Vigier Gérant de portefeuilles " éthiques "


Venu des pays anglo-saxons où ce principe de gestion est utilisé par certains financiers et épargnants depuis 80 ans, l'investissement « éthique » et les préoccupations correspondantes reçoivent leurs lettres françaises de noblesse en 2001, avec la Loi NRE et la Loi sur l'épargne salariale. Et pourtant, 4 ans après, le bilan français reste maigre : certes, les grands groupes du CAC 40 publient une annexe « développement durable » de qualité variable, mais la plupart des petites et moyennes entreprises se contentent du service minimum ; surtout la collecte de capitaux dans les OPCVM « éthiques » reste marginale à l'échelle du marché français de la gestion collective. Cet article s'interroge donc sur cet échec, dont les causes sont multiples, mais tournent, en fait, autour de l'absence de réelle mobilisation des principaux acteurs.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+