Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

La mixité sociale en France : à quel prix ?

Yazid Sabeg Président du Comité d’évaluation et de suivi de l’ANRU
Economiste, Chargée de mission au Comité d’évaluation et de suivi de l’ANRU

Hélène Xuan
Andrew A. Bernstein


La mixité sociale est un objectif légitime qui doit guider les politiques de rénovation urbaine car la ségrégation sociale a un coût que la société ne peut plus supporter. Mais un siècle de recherche de mixité sociale « dans les murs », tant d'efforts déployés pour établir de la « ville » dans les quartiers valaient-ils la peine si l'on considère aujourd'hui que la deuxième génération des « grands ensembles » risque d'être une génération sacrifiée ? Doit-on s'entêter à poursuivre l'utopie d'une ville socialement mixte qui n'a jamais existé - ou plutôt donner aux habitants les moyens d'une mobilité spatiale, mais aussi sociale et culturelle ? Comment passer alors de la logique de la « nasse » à la logique du « sas » ?
C'est à ces questions que tente de répondre cet article.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+