Le financement des services essentiels dans les villes pauvres

Pierre-Noël Giraud Centre d’économie industrielle, École Nationale Supérieure des Mines de Paris
London School of Economics

Benoît Lefèvre
Augustin Maria
Joël Ruet
Anne Juniel
Professeur DR. Udo Reifner
Arnaud Berger


Cet article illustre, tout d'abord, les problèmes posés par le financement des services essentiels en décrivant la situation à Delhi. A partir des exemples de l'Inde et du Maroc, il souligne l'importance des questions juridiques et politiques : il est nécessaire de reconnaître l'existence des quartiers et de l'habitat illégaux, de les régulariser. Puis, les auteurs font un rapide bilan des Partenariats publics-privés qui gardent un potentiel certain d'amélioration de l'efficacité de la fourniture des services, si l'on sait les adapter. Les auteurs donnent également des exemples de politiques spécifiques concernant les quartiers pauvres, en particulier celles qui recherchent un abaissement des coûts par des techniques innovantes, puis abordent les stratégies d'autonomisation des riches en se demandant si le mouvement ne peut être intelligemment accompagné. Enfin, ils abordent brièvement la fiscalité locale.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+