Les possibles conséquences d'une application différenciée de la réforme Bâle II aux États-Unis et en Europe

Daniel Amadieu
Daniel Bouton


Le risque de voir la réforme Bâle II appliquée de manière différenciée des deux côtés de l'Atlantique ne peut qu'être préoccupant et ce, à plusieurs titres : risques de distorsions de concurrence, problèmes de comparabilité des états financiers, possibilité d'arbitrages réglementaires géographiques… En outre, une absence de convergence entre les dispositifs américains et européens ne faciliterait guère l'adoption dans le futur d'un cadre réglementaire similaire et cohérent par les pays émergents qui, pour certains, connaissent un développement rapide de leur système bancaire, demain en concurrence directe avec celui des pays membres du G10.
Cet article revient ainsi sur les raisons d'une application différente de Bâle II de chaque côté de l'Atlantique et les conséquences possibles de cette situation.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+