Intermédiation, intermédiaires financiers et marché

Yves Ullmo Secrétaire Général du Conseil National du Crédit


L'objet de cet article est de définir et de mesurer les tendances à la désintermédiation et à la titrisation dans l'économie française. L'analyse conduit à nuancer l'opposition traditionnelle entre les financements intermédiés et les financements par les marchés. Elle amène à insister sur l'interpénétration croissante des types de financements et d'activités, et sur les exigences qui s'appliquent à chaque catégorie et à l'ensemble (en particulier, la transparence et la stabilité). Enfin, l'article présente différents indicateurs de la désintermédiation et de la titrisation, en soulignant leur diversité et leur complémentarité.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+