Intermédiation et marché : quelques remarques

Yves Ullmo Secrétaire Général du Conseil National du Crédit


L'analyse économique de la réglementation doit se fonder sur les différences de nature entre placement et financement par l'intermédiation d'une part, le marché d'autre part. On relèvera ces différences dans trois domaines : l'information, le risque, la relation avec la clientèle. Le fonctionnement du marché financier repose sur la mise à disposition d'une information collective, en principe également partagée par tous les acteurs, alors que l'intermédiation relève d'une information privative. De même, l'intermédiation mutualise le risque tandis que le marché le démutualise. Enfin, alors que la relation de marché est impersonnelle, la relation d'intermédiation est bilatérale et pose tous les problèmes de la relation principal-agent.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+