Rémunérer et tarifer : le juste équilibre

Yves Ullmo Secrétaire Général du Conseil National du Crédit


Le secteur bancaire a ses sujets dits sensibles. Le "ni-ni" (ni rémunération des dépôts à vue, ni tarification des chèques) est de ceux-là. Après deux tentatives de réforme manquées, en 1967 et 1986, l'avènement de l'euro devrait faire disparaître ce sacro-saint tabou français. Le rapport Ullmo sur « La rémunération des dépôts à vue et la tarification des services de paiement » examine ces questions et propose quelques pistes de réflexion pour envisager les modes de facturation possibles et les moyens de préserver les clientèles les plus vulnérables.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+