Intégration financière et union monétaire la divergence des attitudes nationales

Jacques Léonard


L'article décrit les positions divergentes de certains pays dans le débat concernant les moyens de l'achèvement de l'union. Il s'agit en particulier de savoir si l'Europe institutionnelle doit précéder ou non l'Europe fonctionnelle ou si bien encore si les avancées doivent se faire simultanément sur les deux fronts. Cette dernière thèse est soutenue par la France, la Belgique, le Luxembourg et l'Espagne alors que l'Allemagne et les Pays-Bas manifestent quelques réserves, bien loin pourtant du « non » britannique à la simultanéité des avancées.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+