Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Géographie de l'industrie financière aux États-Unis

Éric Monnet
Pierre Uhel


Cet article montre l'importance des facteurs de concentration dans la dynamique de la géographie financière des États-Unis, en dépit des forces de dispersion traditionnelles dues à l'histoire juridique et politique du pays, et de la dématérialisation constante des échanges. Si quelques fonds d'investissement ont opté pour des localisations inédites, et bien que la géographie de chaque secteur possède des caractéristiques propres, la tendance générale est bien au regroupement qui favorise les externalités positives des réseaux financiers. La qualification des emplois, le volume d'actifs gérés et l'étendue des activités ne cessent d'augmenter dans les centres financiers existants, en contraste avec un net rééquilibrage national du nombre d'emplois financiers. Par la densité de son réseau, New York domine très largement le secteur mais les centres secondaires (Chicago, Boston, quelques villes de Californie ou du centre) continuent leur expansion, souvent en profitant de leur spécialités et avantages comparatifs existants.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+