Ce sacré dollar

Patrick Allard Conseiller, Direction de la prospective du ministère des Affaires étrangères et européennes


Tout à la fois monnaie des États-Unis, monnaie universelle et monnaie de la principale économie mondiale, le dollar n'est pas dissociable de la puissance américaine. Il en est l'un des attributs les plus visibles dans le monde. Pour beaucoup, le dollar, imposé au reste du monde pour servir les intérêts hégémoniques ou impérialistes des États-Unis, est le symbole, le résultat, voire la cause, de cette puissance. Aussi, pour des raisons mêlant tous les registres de la connaissance et des passions, le dollar reste-t-il, par-delà les ans et les systèmes monétaires internationaux, à la fois objet de désir et de répulsion, rejeté mais utilisé, ostracisé mais thésaurisé, dénoncé mais élu par les mêmes acteurs, qu'ils s'agissent de pays, d'hommes politiques, d'experts, d'investisseurs, d'entrepreneurs ou de simples particuliers.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+