Les pays émergents et l'aide au développement

Pierre Jacquet Agence française de développement.
Jean-Raphaël Chaponnière
Emmanuel Comolet


Cet article s'intéresse aux politiques d'aide au développement menées par les principaux pays émergents (Chine, Inde, Brésil, etc.) et s'attache à étudier leurs conséquences sur l'architecture de l'aide, en particulier pour les donneurs du comité d'aide au développement de l'OCDE. Les politiques et les pratiques des pays émergents en direction de pays tiers sont présentées et analysées, notamment au travers des dispositifs, des montants et des particularités de chacun, la Chine en premier lieu. Cette étude des faits stylisés de l'aide des pays émergents, qui montre que ces derniers sont surtout guidés par des considérations politiques et s'intéressent principalement à leurs voisins, permet alors d'en interroger les incidences sur les donneurs des pays du Nord, en particulier dans la remise en cause des principes établis dans le cadre de l'OCDE. Sur la scène internationale, l'aide au développement peut en effet être un élément de concurrence entre les différents donneurs ; a contrario, on a parfois l'impression que les donneurs se partagent le travail, chacun ayant ses tropismes et ses particularités techniques et politiques. Il est toutefois patent que le paysage de l'aide au développement est en train d'évoluer considérablement.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+