Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

La finance islamique : une récente histoire avec la France, une longue histoire avec ses banques

Ghassen Bouslama * Professeur associé de finance, Neoma Business School. Contact : ghassen.bouslama@neoma-bs.fr.


Faisant preuve d'une résistance vigoureuse lors de la crise financière actuelle, le secteur de la finance islamique continue d'enregistrer une croissance soutenue. En effet, les banques islamiques sont plus faiblement exposées au risque qu'ont engendré les crédits subprimes que les établissements « conventionnels ». Bénéficiant d'un afflux continuel des pétrodollars et du rapatriement de certains de ces capitaux après le 11 septembre, la région du Golfe présente aujourd'hui une concentration d'importante liquidité. Ceci fait l'objet de convoitise et soulève la question des possibilités d'attirer ces capitaux sur la place de Paris. Ainsi, depuis peu de temps, au vu des difficultés de certains établissements de crédit à financer l'économie et des problèmes de liquidités entre les banques, les interrogations sur la position de la France par rapport à la finance islamique sont devenues omniprésentes.
Cet article analyse les avancées, les défis et les opportunités qu'offre ce secteur en France et souligne que certaines banques françaises y sont déjà très actives, analyse les lignes de métiers et l'expertise développée par elles en dehors du territoire français. Cette étude met en exergue les prouesses de ces banques qui sont parfois leaders sur certains domaines de la finance islamique.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+