Une analyse des facteurs de l'acceptation et de l'usage des instruments de paiement par les commerces en France

Abel François Maître de conférences en économie, EM Strasbourg Business School, université de Strasbourg (LARGE) et Télécom ParisTech (département SES).
David Bounie
Jean-Pierre Buthion


La littérature empirique sur l'économie des instruments de paiement s'est principalement centrée sur l'étude des comportements de paiement des consommateurs. Pourtant, ainsi que le montrent les travaux théoriques récents sur les two-sided markets appliqués aux systèmes de paiement par carte, le marchand joue également un rôle fondamental dans l'usage des instruments de paiement au point de vente. Or, à l'exception d'une étude canadienne réalisée par Arango et Taylor (2008), il n'existe pas de travaux empiriques qui proposent des éléments explicatifs des logiques d'acceptation et d'usage des instruments de paiement par les commerces. Utilisant les données originales d'un sondage national réalisé de mars à mai 2008 auprès de 4 601 établissements qui commercialisent des biens ou des services auprès de clients finals, l'objectif de cet article consiste précisément à analyser les facteurs qui influencent l'acceptation et l'usage des espèces, du chèque et de la carte de paiement au sein des commerces de détails en France.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+