Le règlement des défauts sur le marché des credit default swaps : le cas de Lehman Brothers

Virginie Coudert
Mathieu Gex


La faillite de Lehman Brothers a fait peser des risques importants sur le marché des swaps de défaut de crédit (CDS). D'une part, Lehman Brothers était un intervenant majeur sur ce marché, en tant que vendeur et acheteur de contrats. Ainsi le risque de contrepartie, qui avait été négligé jusqu'alors, devenait brusquement un sujet d'inquiétude. L'enchevêtrement des positions entre les différents participants, caractéristique d'un marché OTC, est apparu comme un facteur aggravant ce risque de contrepartie, auquel il fallait remédier rapidement, en organisant le marché de manière centralisée. D'autre part, un montant très important de protection avait été vendu sur l'entité Lehman Brothers ; le défaut de Lehman Brothers risquait donc d'entraîner la défaillance de l'un de ces vendeurs de protection, d'autant que le marché est très concentré. Au final, la séance de compensation qui a eu lieu juste avant la faillite ainsi que le processus d'enchère mis en place pour le règlement ont permis de maîtriser ces deux types de risque. Nous décrivons ici en détail le déroulement de cette procédure d'enchères et le comportement des intervenants de marchés dans le cas du défaut de Lehman Brothers.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+