Titrisation des emprunts hypothécaires et bulle immobilière aux États-Unis : les origines d'une débâcle

Béchir Bouzid


La multiplication des mécanismes de titrisation des crédits hypothécaires accordés le plus souvent à des catégories d'emprunteurs considérés à haut risque était au coeur de la bulle immobilière qui s'est développée sur le marché américain au début de cette décennie. À cela, venait s'ajouter les anticipations (ir)rationnelles des agents économiques quant à un ajustement toujours à la hausse des prix des unités d'habitation. La bulle immobilière qui s'en est suivie n'était donc que le résultat de telles anticipations auto-réalisatrices. À partir de l'examen de certaines facettes techniques et comportementales de l'interdépendance parfois opaque, qui existe entre le marché financier et celui immobilier, nous avons essayé de mieux comprendre les causes fondamentales à l'origine du déclenchement de cette crise. La partie empirique de ce travail vise à compléter une telle analyse en essayant de mieux saisir la relation de long terme entre les différentes variables intervenant dans l'équation de l'équilibre général du marché américain du logement, afin de déterminer leurs rôles dans la formation, le maintien et le cas échéant l'éclatement de la bulle immobilière.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+