Le poids du secteur financier : sa mesure et son impact sur la croissance Quelques leçons de la crise

Gilles de Margerie


La crise financière a conduit à de vifs débats sur la place trop élevée du secteur financier dans l’économie, et sur son rôle dans la crise économique et financière. Des travaux récemment menés dans le cadre du Conseil national

La crise financière a conduit à de vifs débats sur la place trop élevée du secteur financier dans l'économie, et sur son rôle dans la crise économique et financière. Des travaux récemment menés dans le cadre du Conseil national de l'information statistique ont permis de mettre en évidence l'écart croissant jusqu'à la crise entre la contribution des banques au PIB, très stable dans la période récente, et la vive croissance de leur produit net bancaire (PNB). Cette évolution provient principalement de la part croissante des dividendes reçus et des variations de valeurs de marché dans la formation du résultat des banques, qui peut s'interpréter notamment comme reflétant le développement de leur internationalisation et de leurs opérations de marché. La crise a conduit à une réduction de l'écart entre ces différentes données qui résulte largement de la baisse des valeurs de marché de certains instruments financiers. Ceci ne permet pas pour autant de répondre de manière assurée à la question cruciale des mécanismes de transmission de la crise financière à l'économie, qui est loin d'être élucidée.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+