Stratégies et pratiques des grandes entreprises en matière d'information et de formation économiques et financières

Isabelle Knock-Méo


Aujourd’hui, les agents économiques évoluent dans un environnement de plus en plus incertain. L’éducation économique et financière (EEF) devient un enjeu majeur. Il faut doter les citoyens des outils nécessaires pour leur permettre de prendre des décisions

Aujourd'hui, les agents économiques évoluent dans un environnement de plus en plus incertain. L'éducation économique et financière (EEF) devient un enjeu majeur. Il faut doter les citoyens des outils nécessaires pour leur permettre de prendre des décisions économiques et financières adaptées et d'en maîtriser les risques associés.
Les acteurs publics disposent du plus grand potentiel de confiance auprès de l'opinion pour mener des actions d'EEF rendues indispensables par la crise, mais manquent de moyens financiers pour en assumer seuls la responsabilité. Aussi les grandes entreprises ont un rôle à jouer pour améliorer la culture économique et financière de leurs collaborateurs et contribuer au travail de formation à l'économie et à la finance personnelle auprès du plus grand nombre.
Par rapport aux pays anglo-saxons et à certains pays européens, la France accuse un retard certain dans ce domaine. Alors que les initiatives privées actuelles restent peu valorisées et peu médiatisées auprès de l'opinion publique, cet a rticle offre des pistes pour permettre une plus forte implication des grandes entreprises dans l'EEF, sous réserve que l'État donne un sens à cette démarche.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+