Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Un regard catholique sur la crise financière

Antoine de Romanet Curé de Notre-Dame d’Auteuil ; codirecteur du département de recherche « Société, Liberté, Paix », Collège des Bernardins.


Antoine de Romanet, pour le Collège des Bernardins, analyse les ressorts de la crise financière : une profonde crise de sens de l’existence : l’argent, tel le veau d’or, est devenu notre maître ; une crise de confi ance dans les marchés, les acteurs, notre modèle

Antoine de Romanet, pour le Collège des Bernardins, analyse les ressorts de la crise financière : une profonde crise de sens de l'existence : l'argent, tel le veau d'or, est devenu notre maître ; une crise de confi ance dans les marchés, les acteurs, notre modèle de croissance ; une crise de l'espérance, de la compréhension du temps long ; enfi n, une crise anthropologique qui méprise toute solidarité, alors que l'interdépendance entre les hommes n'a jamais été aussi forte. La crise écologique est un signe des temps. L'homme est touché au plus profond de sa nature. L'auteur en tire des leçons pour l'action : il faut retrouver du sens en engageant une dynamique de charité/gratuité ; au-delà de l'action individuelle, il faut une vision et une action commune, sortant du cadre national, pour la défense du bien commun et de la paix au sein d'autorités à caractère universel, ayant des visions avisées de long terme. La simple morale individuelle n'est pas suffiante ; il faut une véritable conversion intérieure et c'est au niveau de l'éthique collective qu'il convient de prendre ses responsabilités. Un engagement dont l'Europe et le monde constituent l'horizon.

Partager par email Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+